Synopsis
Bref historique de la maison Normant frères
Cette manufacture n’en reste pas moins une réussite édifiante : elle a constitué dans l’histoire la première industrialisation (bien avant que la chocolaterie de Victor-Auguste Poulain à Blois ne devienne célèbre) rassemblant la plus forte concentration ouvrière du département de Loir-et-Cher et, voire de la région Centre. Aussi, c’est l’œuvre d’une dynastie locale d’industriels au comportement exemplaire. L’expansion de l’affaire est remarquablement rapide. De petite condition et après des débuts difficiles, les Normant, à force de persévérance et d’amour du travail, constituent un empire industriel. Aussi leur ascension à la haute bourgeoisie ne les détourne pas de la conduite de l’entreprise. L'un des membres de la famille, Anatole Aristide Normant (1835-1889), maire de Romorantin entre 1871 et 1875, se fait édifier, à la fin des années 1870, un vaste et bel hôtel particulier avec perrons, serres et grand jardin paysagé situé aux portes de l'usine. La demeure est bâtie sur le modèle des immeubles haussmanniens de l'avenue Foch à Paris. Une magnifique fabrique de jardin en forme de pagode d’inspiration orientale, située dans le parc attenant, est maintenant protégée au titre des Monuments Historiques. Le bâtiment et son parc, rachetés en 1952 par la municipalité, sert actuellement d'hôtel de ville et de square municipal. Il reste aujourd'hui le plus bel immeuble de la ville. Le site principal de Romorantin est repris et occupé par l’entreprise Matra Automobiles, qui ouvre une nouvelle ère industrielle pour la ville. De ses bâtiments, sortent de nombreux véhicules innovants et notamment le monospace « Espace » commercialisé par Renault, la plus belle réussite de la firme. L’épisode Matra n’est malheureusement qu’une parenthèse. Le site est abandonné par Matra en 2003*. Aujourd’hui désaffecté, il est propriété de la ville, qui y mène un vaste et navrant programme de rénovation urbaine, où ne seront conservées que la porte d'entrée monumentale et la salle des métiers à tisser, dite Hennebique**. Ce lieu reste profondément marqué par l’histoire de la maison Normant qui a aménagé et animé cet espace central pour l’histoire de Romorantin. * Le site, dans la disposition des bâtiments, a été peu modifié durant la période de l'entreprise Matra Automobiles, cette dernière se contentant souvent d'habiller les constructions existantes par de larges parois en tôle. Ainsi en 2003, le site ressemble encore beaucoup dans sa physionomie à ce qu'il était en 1969. ** Au niveau patrimonial, cette rénovation urbaine très largement destructrice pour les bâtiments de l'usine, est conduite sans aucune prise en compte d'une histoire pluri-centenaire et identitaire pour beaucoup de solognots. En 2002, lorsque certaines parties de l'usine sont inscrites aux M.H., il avait été débattu de l'éventualité de classer de plus larges parties du site (voir le dossier complet à ce sujet conservé à la DRAC d'Orléans et notamment le C.R.P.S. du 15 décembre 2000). Les spécialistes en charge de cette affaire, ne réussissant pas à se mettre tous d'accord, ont finalement renoncé à cette option. Pourtant elle seule aurait garantie aujourd'hui une réhabilitation de cet espace respectueuse de son histoire. La reconversion de l’ancienne usine Blin & Blin à Elbeuf-sur-Seine est un bon exemple d'une vaste réhabilitation de quartier urbain tombé en friche industrielle où une volonté politique affirmée a permis de concilier les nouvelles fonctionnalités des lieux (essentiellement l’habitat, des équipements collectifs et culturels) et sa mise en valeur historique : son architecture, son histoire, etc . ; la manufacture textile Blin et Blin ayant été elle-aussi prééminente dans la cité. Aujourd'hui, le site Blin & Blin a conservé son âme.
Accueil Sites amis Auteur Synopsis Biographies Lieux Documents ContactLa manufacture Normant : une aventure industrielle unique en Sologne
Hippolyte Normant II : entre fortune et difficultés (1920-1951)
Une enfance et une jeunesse chaotique (jusqu'en 1815)
Une belle réussite familiale (jusqu'en 1849)
Les débuts de l'association fraternelle (jusque vers 1825)
Une lente agonie (jusqu'en 1969)
Apports & survivances : un héritage méconnu et mal géré
Sources
Une nouvelle génération de frères Normant (jusqu'en 1889)
Benjamin Normant, un grand modernisateur (jusqu'en 1920)
Hippolyte Normant, un grand patron (jusqu'en 1867)
Copyright Décembre 2010
Auteur : Laurent LEROY - Design by : Live On Web Communication
Mentions légales. Droit d’auteur et droits de propriété Le site www.histoirenormantromorantin.com constitue une œuvre dont Laurent LEROY est l’auteur au sens des articles L111-1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Les photographies, textes, dessins, graphismes ainsi que toutes œuvres intégrées dans le contenu du site sont propriété de Laurent LEROY ou de tiers ayant autorisé à les utiliser. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, dudit site et des œuvres qui y sont reproduits sont autorisés sous réserve qu’elles soient strictement réservées à un usage personnel excluant tout usage à des fins publicitaires et/ou commerciales et/ou d’informations et/ou qu’elles soient conformes aux dispositions de l’article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle. A l’exception des dispositions ci-dessus, toute reproduction, représentation, utilisation ou modification, par quelque procédé que ce soit, de tout ou partie du site, de tout ou partie des différentes œuvres qui le composent, sans avoir obtenu l’autorisation préalable de Laurent LEROY, est strictement interdite et constitue un délit de contrefaçon sanctionné par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.